Stress & Sommeil : Quelles conséquences dans un processus de perte de poids ?

5 Déc, 2020 | Articles scientifiques, Articles scientifiques - Santé et bien-être - Préparation mentale, Tous les articles

Vous êtes dans un processus de perte de poids ? Vous fournissez beaucoup d’efforts, vous avez une activité physique régulière, vous mangez sainement et équilibré et malheureusement, vous n’avez que très peu de résultats ?

Comment l’expliquer ? Quels sont les facteurs qui pourraient impacter votre perte de poids ? Le niveau de stress et le temps de sommeil, peuvent-ils avoir des effets néfastes sur votre perte de poids ?

C’est en tout cas ce que Charles R Elder et al., 2012, ont en parti cherché à étudier.

L’ÉTUDE

L’objectif de cette étude était d’examiner les effets du sommeil, du temps d’écran, de la dépression et du stress dans un processus de perte de poids de 6 mois chez des adultes obèses (IMC 30-50). 472 individus ont participé à cette étude. À  noter que si les individus perdaient plus de 4,5 kg, ils devaient participer à une deuxième phase sur le maintien du poids. Ce passage à cette deuxième phase validerait en quelque sorte le succès de leur perte de poids.

Durant cette période, les individus ont participé à 22 séances en groupe, animées par des conseillers en nutrition et en comportement. Lors de ces séances, les individus faisaient le point sur ce qu’ils ont réalisé et sur les différents obstacles rencontrés lors de la semaine précédente. Il s’agissait ensuite de trouver des solutions à ces problèmes pour éviter les rechutes. Il y avait également des interventions d’apprentissage sur la nutrition, l’activité physique, la fixation d’objectif, la tenue d’un journal hebdomadaire. Enfin, à la fin de chaque séance, tous les individus devaient établir un plan d’action pour la semaine suivante.

Pour leur processus de perte de poids, voici les recommandations qui ont été transmises aux participants :

  • Mangez environ 500 calories de moins par jour que vous ne le faites actuellement
  • Ayez une alimentation saine et faible en gras, riche en fruits et légumes.
  • Faites de l’exercice à intensité modérée presque tous les jours
  • Ajoutez du temps petit à petit jusqu’à ce que vous vous exerciez 30 à 60 minutes par jour et au moins 180 minutes par semaine.
  • Enregistrez tout ce que vous mangez et buvez chaque jour.
  • Enregistrez vos minutes d’exercice tous les jours.
  • Fixez-vous des objectifs à court terme et créez des plans d’action pour atteindre vos objectifs.
  • Assistez à toutes les sessions de groupe.

LES TESTS

  • Le poids corporel

Pour évaluer le poids corporel, les participants ont été pesés au début de l’intervention, à chaque séance de groupe et à la fin du processus de 6 mois.

  • Le sommeil

Pour évaluer la qualité du sommeil, les participants ont rempli un questionnaire : l’indice de gravité de l’insomnie (ISI). Il mesure en 5 points, la perception qu’à un participant de la qualité de son sommeil sur les deux dernières semaines. Les scores de ce questionnaire vont de 0 à 28, plus le score est élevé, moins la qualité de sommeil est bonne (Bastien.C et al., 2001).

  • Le stress

Pour évaluer le niveau de stress, les participants ont rempli un questionnaire sur l’échelle du stress perçu (PSS). C’est un questionnaire en 10 points avec des scores allant de 0 à 40. Plus le score est élevé, plus cela indique un niveau de stress élevé lors du mois précédant (Cohen et al., 1983).

  • La santé personnelle – dépression

Les participants ont rempli le questionnaire PHQ-8 qui évalue sous 8 items le niveau de santé personnelle. Les scores de ce questionnaire vont de 0 à 24. Plus le score est élevé, plus cela indique des symptômes de dépression important au cours des deux dernières semaines (Kroenke et al., 2009).

LES RÉSULTATS

D’un point de vue des résultats organisationnels, les participants ont assisté en moyenne à 73 % des 22 séances de groupes. Ils ont rempli 5,1 (± 1,9) relevés alimentaires quotidien par semaine et ont déclaré 195,1 (± 123,1) minutes d’exercice par semaine.

En ce qui concerne leur perte de poids, après 6 mois d’intervention, les participants ont perdu en moyenne 6,3 kg (± 7,1). À noter que 60 % des participants ont perdu au moins 4,5 kg.

Mais existe-t-il des corrélations entre la perte de poids et les différents paramètres étudiés en début de protocole ? Les scientifiques, à travers cette étude, ont montré que :

  • Un stress de base plus faible s’associait à une plus grande perte de poids (p = 0,021).
  • Les individus qui avaient un temps de sommeil de plus de 6 à 7 heures ou plus de 7 à 8 heures par jour avaient des taux d’éligibilité plus élevé pour la deuxième phase (p=0,030). En d’autres termes, les individus qui dormaient moins de 6 heures ou plus de 8 heures ont eu des impacts négatifs sur leur perte de poids figure 1)

De plus, les individus qui avaient un niveau de stress bas dans les catégories de sommeil intermédiaire étaient deux fois plus éligibles à la phase 2 que des individus avec un stress élevé et dormant moins ou égal à 6 heures par jour (figure 1)

  • Le changement de poids pendant le programme de perte de poids était linéairement associé à un changement du niveau de stress et de dépression (figure 2). Autrement dit, plus les individus ont perdu du poids, plus leur niveau de stress et de dépression était bas après les 6 mois de programme, et inversement.
Programme poids de corps santé et bien-être

Figure 1 : probabilité prédite de randomisation en phase 2 en fonction du stress et du temps de sommeil à l’entrée. Chaque barre avec le même modèle représente le même score PSS arrondi, à différents niveaux de temps de sommeil. 

Programme poids de corps santé et bien-être

Figure 2 : corrélation entre le changement de poids et le niveau de stress et de dépression

CONCLUSION

Par le biais des différents résultats obtenus dans cette étude,  nous pouvons en conclure qu’une évaluation des niveaux de sommeil et de stress pourrait potentiellement être intéressante avant de commencer un processus de perte de poids longue durée. En effet, cette évaluation pourrait permettre d’identifier d’une manière plus précise les besoins d’un individu qui souhaite perdre du poids. Des conseils et des ressources supplémentaires pourront alors être apportés à cet individu pour que son processus de perte de poids soit le plus efficace possible.

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • Un niveau de stress élevé est néfaste pour votre perte de poids.
  • Dormir moins de 6 heures et plus de 8 heures est néfaste pour votre perte de poids.
  • Un niveau de stress bas associé à un temps de sommeil compris entre 6 et 8 heures offre plus de garanti dans le processus de perte de poids (à condition de maintenir une activité physique régulière et une alimentation saine et équilibrée.

NOTRE SERVICE SANTÉ ET BIEN-ÊTRE

DÈS 19,99 €/MOIS

Programme poids de corps santé et bien-être

Notre concept vous offre la possibilité d’atteindre un niveau de santé et de bien-être optimal. Bénéficiez de nombreux conseils, de séances d’entrainement personnalisées, de formations sur l’exécution des exercices pour vous assurer une pratique en toute sécurité. Sportsulting, c’est bien plus qu’un coaching, c’est la nouvelle expérience de suivi sportif. N’attendez plus et rejoignez notre club !

 

 RÉFÉRENCES :

Charles R Elder, MD, Christina M Gullion, PhD, Kristine L Funk, MS, Lynn L DeBar, PhD, Nangel M Lindberg, PhD, and Victor J Stevens, PhD.  Impact of sleep, screen time, depression, and stress on weight change in the intensive weight loss phase of the LIFE study. Int J Obes (Lond).2012.January ;36(1):86–92.

 Bastien, C. (2001). Validation of the Insomnia Severity Index as an outcome measure for insomnia research. Sleep Medicine, 2(4), 297–307.

 Cohen, S., Kamarck, T., & Mermelstein, R. (1983). A Global Measure of Perceived Stress. Journal of Health and Social Behavior, 24(4), 385.

 Kroenke, K., Strine, T. W., Spitzer, R. L., Williams, J. B. W., Berry, J. T., & Mokdad, A. H. (2009). The PHQ-8 as a measure of current depression in the general population. Journal of Affective Disorders, 114(1-3), 163–173.

Plus

Rejoignez le club Sportsulting

Inscrivez-vous aujourd’hui, profitez des récompenses et de nos nouveaux produits demain.

 

Alexandre VERGNAUD

FONDATEUR – DIRECTEUR GÉNÉRAL

Alexandre Vergnaud est l’auteur des différents articles scientifiques que vous retrouverez sur notre blog.